Le mot de la semaine.

‘B’ comme Benchmarking – 5 étapes pour comprendre son marché
Que vous soyez un commerce en ligne, une boutique, un entrepreneur du web ... vous évoluez dans un environnement concurrentiel. Mais, savez-vous réaliser un benchmark ? Découvrez nos astuces dans cet article !
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

Comment se positionner face à la concurrence : la checklist

Que vous soyez un commerce en ligne, une boutique, un entrepreneur du web … vous évoluez dans un environnement concurrentiel. Eh oui, à moins d’avoir inventé un concept ou un produit encore jamais vu sur le marché qui répond à un besoin encore jamais découvert … vous avez des concurrents.

Plutôt que de craindre la compétition, mieux vaut l’analyser. C’est à cela que sert un benchmark externe ou concurrentiel !

Concrètement, le benchmark consiste à identifier, analyser et comparer les meilleures pratiques de ses concurrents directs et indirects. C’est un état des lieux à l’instant T, basé sur une série de critères que vous allez sélectionner.

Par exemple :

  • Outils de communication
  • Offre de produits et services
  • Gestion client

Pourquoi réaliser un benchmark ?

Sans objectif direct, un benchmark est peu utile… ça serait du temps et des ressources perdues.
Voici quelques exemples de situations dans lesquelles il est intéressant de se pencher sur la situation concurrentielle :

  • Conception d’un nouveau produit ou service
  • Face aux offres concurrentielles
  • Anticiper les risques

Le benchmark va vous permettre d’améliorer certaines fonctionnalités, faire évoluer vos processus de relation client, modifier vos offres produits ou services.

Quels critères choisir ?

Quels sont les sujets concernés par ce benchmark ? A nouveau, il faudra faire des choix. Partez de votre propre entreprise, de ses difficultés, de ses risques. Puis, sélectionnez les critères en lien avec ces points :

  • stratégie commerciale
  • stratégie de communication
  • taille ou prix des offres …
  • positionnement d’une offre : prix, gamme, typologie de clients

Quelles sont les étapes ?

Voici les étapes de la réalisation d’un benchmark ou analyse concurrentielle :

  1. Réaliser un diagnostic et clarifier les objectifs
  2. Valider la liste des critères
  3. Sélectionner les concurrents à analyser
  4. Récolter les données
  5. Analyser les données

Le pourquoi du comment …

Vous partez d’une situation de départ, qu’il faut donc analyser. Rassemblez le plus de données internes et externes sur votre entreprise, et regroupez les points similaires. Clarifiez vos objectifs et les attentes de ce benchmark.

Par exemple, si votre problématique concerne un faible impact de votre communication, vous pouvez regrouper :

  • les données de fréquentation d’un site internet
  • l’évolution du nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux
  • la fréquence de publication …

Reprenez la liste de critères que vous avez établi. A nouveau, on peut établir un benchmark de quasiment tous les aspects de l’entreprise. Il est donc essentiel de rester focalisé sur votre objectif, et de suivre à la lettre les éléments qui vous semblent pertinents.

Vous cherchez à mettre en place une analyse concurrentielle, il vous faut donc des concurrents à analyser. Vous pouvez sélectionner des leaders de votre marché, mais pensez également à demander à vos clients, ou à vos prospects les entreprises qu’ils considèrent lors qu’ils sont face à la problématique X ou Y.

Cap maintenant sur la collecte des données, rendue plus simple ces dernières années grâce à Internet.
Tout est à portée de clics, ou presque ..! Vous pouvez également profiter d’analyses concurrentielles ou d’études de marché réalisées par différents instituts ou organismes tels que Xerfi, l’INSEE, Les Echos

Dernière étape : on passe à la partie Analyse ! Il faudra bien sûr mettre en page les informations afin de leur donner un sens : graphique, tableau, le choix est large.
Vous pourrez aussi vous appuyer sur des outils stratégiques de l’analyse concurrentielle tels que les 5 forces de Porter, les matrices BCG, le SWOT … tous outils issus de la littérature classique marketing. Vous pourrez en lire davantage à ce sujet ICI.

Après cette analyse de fond de votre marché, vous pourrez prendre les décisions et les ajustements nécessaires à la croissance de votre activité. Ce schéma pourra être mis à jour en fonction de vos besoins, de la connaissance que vous avez du marché, du temps que vous avez à votre disposition …
L’essentiel est de retenir que si vous souhaitez progresser et faire décoller votre activité, c’est bien de regarder ce qu’il se passe sur son marché, mais pas trop non plus 😉

blog_alea-mot-semaine-definition-benchmark

D'autres
mots de la semaine