blog_alea_marketing_inbound
blog_alea_marketing_inbound
L’inbound marketing, vous connaissez ?

Date

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Si vous ne connaissez pas l'inbound marketing, vous connaissez forcément très bien son contraire, le marketing sortant ...

Sommaire

Si vous ne connaissez pas l’inbound marketing, vous connaissez forcément très bien son contraire, le marketing sortant …

Mais si, les appels à toute heure du jour ou de la nuit pour vous proposer une formation CPF … ça, c’est de l’outbound marketing.

Vous êtes sollicités, alors que vous n’avez rien demandé … Affichage, flyers, messages téléphoniques … 😵Alors, on met de côté cette manière un peu old school de contacter des prospects pour se pencher sur l’inbound marketing.

Comment ça fonctionne l’inbound marketing ?

👉🏻 D’abord, il faut susciter l’intérêt de ces derniers, grâce à du contenu pertinent et adapté à leurs envies (et leurs besoins).

👉🏻 Ensuite, il faut les attirer sur votre site internet, ou dans un tunnel de conversion, pour convertir ces visiteurs en leads. Il faudra alors récupérer leurs coordonnées, le plus souvent en contrepartie d’un contenu intéressant selon leurs critères.

👉🏻 Enfin, conclure la vente, au bon moment. On le sait, il faut parfois patienter pour que le prospect passe à l’acte. Ici, il ne s’agit pas de pousser la vente, mais de patienter et de créer le momentum, toujours en partageant des contenus adaptés à sa phase de réflexion.

Ces stratégies sont très à la mode, notamment sur les réseaux sociaux – et oui, tous les contenus gratuits que vous consommez sont dans cette lignée : vous faire basculer de prospect à client 🙂

Comment mettre en place une stratégie qui fonctionne ?

  • Check n°1 : Pour une stratégie d’inbound réussie, il vous faut avant tout connaître parfaitement vos futurs clients. Vous devez donc vous focaliser sur la définition de vos buyer personas, sorte de fiches d’identité fictives de vos clients.
    Le plus important ? Connaître ses problématiques, ses envies, les solutions alternatives mises en place pour résoudre ses problèmes, les questions qu’il se pose ainsi que des informations sur ses habitudes de consommation de l’information. Si c’est compliqué de vous glisser dans les chaussures de votre client idéal, pas d’inquiétude. Vous pouvez aussi lui poser directement la question, et récolter les informations.

  • Check n°2 :  La pertinence des contenus créés est la deuxième clef de l’inbound. A chaque étape, le contenu adapté.
    Pendant la phase de curiosité, mettez en avant les bénéfices de votre produit/service ainsi que les « douleurs » et manques qu’il vient combler.
    Puis, en phase d’intérêt, on axe plutôt le message sur les éléments différentiateurs, les caractéristiques.
    En phase de décision, il faut être concret : prix, modalités d’achat, garanties …
    Dernière étape, la phase d’action. Pour basculer vers la vente, vous pouvez mettre en avant des éléments de rareté, les ventes complémentaires ..

  • Check n°3 :  Multipliez les formes ! Articles, infographies, images, vidéos, audio, il existe une multitude de supports que vous pouvez utiliser pour faire passer vos messages. Amusez-vous !
    Un point d’attention tout de même – ayez en tête les habitudes de consommation de contenu de vos clients idéaux.

  • Check n°4 : Dernier point essentiel : quel est votre objectif ? Ainsi, « avoir plus de clients » n’est pas un objectif pertinent. Cependant, « Augmenter le taux de conversion de 10% » ou « faire grandir la mailing list de 30% » seront des objectifs sur lesquels vous pourrez baser votre stratégie.


Vous êtes maintenant prêt à déployer votre stratégie inbound avec ces quelques conseils.
Et si vous avez encore besoin d’un coup de pouce, pensez à me contacter pour mettre en place votre plan d’action à la rentrée !

22 L'inbound marketing, vous connaissez ?
24 L'inbound marketing, vous connaissez ?
23 L'inbound marketing, vous connaissez ?

Plus
d'articles